Menu

Contexte

En France la filière bâtiment représente une source très significative des émissions de CO2 (22%, 299 millions de tonnes1) et des consommations d’énergies (44 %2). Elle représente également 4% de la production nationale de déchets (41% en incluant le secteur des travaux public) et de la production de déchets (15 %3).

Ces enjeux climatiques sont un défi et une opportunité qui amènent la filière à muter pour s’adapter à la transition énergétique, en particulier sur les aspects de réhabilitation durable.

Dans ce contexte, suite à un appel à projets Instituts d'Excellence sur les Energies Décarbonées (IEED), le Commissariat Général à l’Investissement (CGI) a retenu le projet INEF4 comme Institut pour la Transition Energétique (ITE), comme stratégique et prioritaire pour son potentiel technologique pour la filière de l’aménagement, de la construction et de la réhabilitation durables.

1 ADEME, Chiffres clés, Bâtiment, Edition 2013, secteur résidentiel et tertiaire
2 ADEME, Chiffres clés, Climat, Air et Energie, Edition 2013, Secteur résidentiel et tertiaire
3 ADEME, SOeS ‐ Données issues d'enquêtes, d'études ou estimations produites entre 1995 et 2006

Les membres fondateurs d'INEF4

  • Région Aquitaine
  • FCBA
  • Nobatek
  • Université de Bordeaux
  • Cercle Promodul